Prévention

Les meilleures relations sexuelles sont les relations sexuelles protégées.

Le meilleur moyen d’éviter les ITS est d’utiliser un condom d’homme ou de femme. Vous pouvez aussi utiliser des digues dentaires et des condoms pour vous protéger pendant les relations sexuelles orales.

Il y a plusieurs façons de contracter une ITS, mais le plus grand risque est d’avoir des relations sexuelles vaginales, orales ou anales non protégées. Les ITS peuvent même se transmettre par contact avec le sang ou des liquides corporels si vous partagez des jouets sexuels. Protégez-vous. Prévenez les ITS. Utilisez un condom. Sinon, passez le test.

Les ITS touchent tout le monde sans distinction.

Les ITS ne sont pas discriminatoires. Peu importe l’âge, le sexe, l’ethnicité ou l’orientation sexuelle, toute personne qui a des relations sexuelles non protégées peut attraper une ITS.  Tant la personne que vous aimez que quelqu’un que vous connaissez à peine peut vous infecter. Plus vous avez de partenaires avec qui vous avez des relations sexuelles non protégées, plus vous risquez de contracter une infection. Alors, comment vous protégez-vous?

Le condom est la meilleure façon de réduire le risque de contracter une ITS.

Si vous avez des relations sexuelles, arrangez-vous pour qu’elles soient sécuritaires. Vous pouvez attraper une ITS pendant des relations sexuelles non protégées, la masturbation mutuelle et le partage de jouets sexuels avec une personne non protégée. Que vous soyez un homme, une femme, hétérosexuel(le), lesbienne, gai, bisexuel(le), transgenre ou que vous vous interrogiez sur votre orientation sexuelle, prenez des précautions. Les condoms peuvent réduire le risque de contamination pendant tous les types d’activités sexuelles. Si vous partagez des jouets sexuels avec votre partenaire, utilisez un condom et changez-le chaque fois que vous déplacez le jouet d’une partie du corps à une autre.

Vous n’êtes par certain(e) de votre partenaire? Trouvez la réponse. Passez un test de dépistage.

Les ITS ne présentent pas toutes des symptômes, en particulier les plus graves. La solution? Avant d’avoir des relations sexuelles avec votre partenaire, faites faire un dépistage. Même si vous avez déjà eu des relations sexuelles non protégées et que tout semble normal, passez un test de dépistage des ITS.

Comment le dire Ă  mon partenaire?

Personne ne se réjouit de devoir annoncer à son ou ses partenaires qu’il ou elle a une ITS. C’est une conversation difficile à avoir autant avec votre partenaire actuel qu’avec avec vos anciens partenaires, si vous avez une infection chronique. Quelle que soit la situation, ce n’est pas facile. Mais garder le silence n’est pas la solution.

Pourquoi vous devez en parler Ă  votre ou vos partenaires :

Il est tout à fait naturel d’appréhender un entretien sur votre infection avec votre ou vos partenaires. Il faut cependant les informer, car leur santé est en jeu. Vous voulez d’autres raisons pour vous convaincre que cette conversation est nécessaire? En voici quelques-unes qui sont convaincantes :
• Certaines ITS, si elles ne sont pas traitées, peuvent causer des infections qui peuvent être mortelles.
• Si vous suivez un traitement pour une ITS guérissable, mais que votre partenaire ne le fait pas, vous pouvez contracter l’infection à nouveau.
• Révéler l’infection à votre partenaire actuel ou passé lui donne la possibilité de faire effectuer un dépistage et, le cas échéant, de suivre un traitement.
• Au Canada, la loi oblige les personnes porteuses du VIH à divulguer leur état avant d’avoir des relations sexuelles qui présentent un risque important de transmission du VIH. Pour en savoir plus sur le VIH et la loi, visitez le site Web de la HIV & AIDS Legal Clinic Ontario (HALCO).
• La loi peut également vous obliger de divulguer la présence d’autres infections transmises sexuellement avant d’avoir des relations sexuelles. Quoique ce soit rare, il y a eu des poursuites en Ontario concernant l’herpès, et dans d’autres régions du Canada concernant les hépatites B et C.

Conseils en vue d’une discussion difficile.

Chaque situation est différente. De quelle façon voulez-vous aborder la question? Tout dépend si vous êtes à l’aise avec le sujet ou non. Voici quelques idées pour gérer la discussion.

Préparez-vous à la discussion.

Mettez-vous dans la peau de votre partenaire. Répétez ce que vous avez l’intention de lui dire. Parlez honnêtement et franchement. Au besoin, écrivez des notes. C’est une discussion difficile, mais en vous préparant, vous serez plus à l’aise. Cela vous aidera beaucoup à rassurer votre partenaire.

Soyez direct(e).

Vous pouvez commencer en disant : « Je voudrais te dire quelque chose avant que nous ayons des relations sexuelles »; annoncez ensuite que vous avez une ITS et expliquez comment vous l’avez attrapée. Il n’est pas nécessaire d’entrer dans les moindres détails de vos relations précédentes.

Préparez-vous à une réaction négative.

Peu importe la façon dont vous avez géré la discussion, vous devrez peut-être faire face à une personne bouleversée, en colère ou traumatisée. Dans le pire des cas, elle pourrait vous rejeter comme partenaire sexuel. Mais n’oubliez pas que vous n’êtes pas la seule personne touchée par les ITS; d’autres personnes le sont aussi. Même s’il est très difficile d’accepter une réaction négative, vous pouvez être fière ou fier d’avoir eu le courage de parler franchement de votre état de santé et d’essayer de protéger les autres.

Si vous craignez de parler à votre ou vos partenaires, adressez-vous à un fournisseur de soins ou à un membre de la clinique de santé sexuelle. Ils pourront vous offrir des ressources, des conseils et l’aide dont vous avez besoin.

Parlez à un médecin ou à un membre du personnel de votre clinique de santé sexuelle.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas la première personne qu’ils rencontrent avec une ITS et qu’ils peuvent sans doute vous aider à trouver les mots justes pour expliquer votre situation. Ou, si vous craignez la réaction de votre partenaire, un membre de la clinique de santé sexuelle peut l’informer à votre place. Il ne lui dira pas d’où vient l’information, mais lui dira qu’elle ou il doit être traité(e).

Parcourir la liste des

ITS

Détails sur les infections transmissibles sexuellement, y compris sur les symptômes, le dépistage et le traitement.

trouver une

CLINIQUE

de santé sexuelle:

CHERCHER

MYTHES ET

FAITS

Mythes démystifiés.
Vrai ou faux?

Renseignez-vous sur les faits.