Le vaccin contre le VPH est maintenant gratuit pour les hommes âgés de 26 ans et moins.

Qui est admissible?

Les personnes admissibles à recevoir le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) financé par les fonds publics incluent les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH) qui sont âgés de 26 ans ou moins et sont gais, bisexuels et d’autres HARSAH, y compris les transgenres.

Pourquoi cette communauté est-elle admissible et pas d’autres?

On estime que sans immunisation, au moins sept personnes sur dix sexuellement actives contracteront le VPH au cours de leur vie. Parmi les HARSAH, le risque de verrues génitales causées par une infection au VPH est environ trois fois plus élevé que chez les hommes hétérosexuels, et le risque de cancer de l’anus est vingt fois plus élevé.

Comment et oĂą se faire vacciner?

Vous devez répondre aux critères d’admissibilité (voir ci-dessus) pour recevoir le vaccin contre le VPH financé par les fonds publics. Cependant, n’importe qui peut s’adresser à son fournisseur de soins pour obtenir ce vaccin.

Les personnes admissibles peuvent se faire vacciner gratuitement au service de santé publique local. Si vous désirez obtenir d’autres renseignements, communiquez avec le service de santé publique local ou votre fournisseur de soins. Pour trouver le service de santé publique près de chez vous, consultez le site ontario.ca/optionsdesoinsdesanté

Le vaccin contre le VPH est administré en séries de deux ou trois doses, selon l’âge de la personne au moment de la première dose et ses antécédents médicaux et d’immunisation.

Pour que toutes les doses soient financées par les deniers publics, la série de vaccins doit être administrée avant votre 27e anniversaire. Il est important d’obtenir toutes les doses recommandées afin d’être complètement protégé.

Pour trouver le service de santé publique près de chez vous, consultez le site ontario.ca/optionsdesoinsdesanté

Qu’est-ce que le VPH?

L’infection au virus du papillome humain (VPH) est une infection transmise sexuellement (ITS). Le VPH est un virus très répandu qui se propage durant une activité sexuelle qui comprend un contact intime avec la peau d’une personne infectée. Il peut se transmettre même lorsque la personne infectée ne présente aucun signe ou symptôme.

Les symptômes les plus communs de l’infection au VPH sont des verrues sur, dans ou autour du pénis et de l’anus. Dans certains cas, l’infection peut causer divers problèmes de santé graves, y compris des cancers de l’anus, ainsi que d’autres cancers. Les cancers dûs à des infections au VPH se développent très lentement et peuvent rester non diagnostiqués pendant des années, même des décennies après l’infection.

Dans la majorité des cas, les personnes infectées par le VPH ne présentent pas de symptômes ni de problèmes de santé, mais elles risquent quand même de transmettre le virus à leurs partenaires sexuels.

Comment l’attrape-t-on?

Le VPH se propage durant l’activité sexuelle par contact avec la peau d’une personne infectée. Bien que le port du préservatif (condom) puisse réduire le risque d’infection, le virus peut quand même se propager par contact avec la peau à des endroits qui ne sont pas protégés par le préservatif. 


Attention! Une absence de symptômes ne signifie pas une absence d’infection. Même si vous vous sentez parfaitement bien et que vous ne voyez aucune verrue, il se peut quand même que vous ayez une infection et que vous puissiez la transmettre à votre partenaire.

Pour obtenir d’autres renseignements sur les symptômes et le traitement ainsi que des renseignements généraux sur le VPH, consultez le site santesexuelleontario.ca/virus-du-papillome-humain-vph

Parcourir la liste des

ITS

Détails sur les infections transmissibles sexuellement, y compris sur les symptômes, le dépistage et le traitement.

trouver une

CLINIQUE

de santé sexuelle:

CHERCHER

MYTHES ET

FAITS

Mythes démystifiés.
Vrai ou faux?

Renseignez-vous sur les faits.